Frôler…

La pochette cartonnée, retenue d’un bras souple, s’échappe de son étau et renverse les papiers à mes pieds. Les feuilles virevoltent, tombent et s’éparpillent sur la moquette gris-bleuté. Exaspéré, un soupir traversant mes lèvres mi-closes, je m’abaisse et rassemble mes écrits. Étonnement, une troisième, puis une quatrième main glissent sur les surfaces blanches, débordantes de mots et de phrases noires, et les amassent. Les longs doigts, plutôt forts, courent rapidement au-dessus, attrapent les bords et les amènent les unes sur les autres, vite, bien vite, ce qui suspend mes gestes. Sur le dos de sa main gauche, deux fines blessures transpercent sa peau lisse ; sur sa main droite, une seule, mais encore rougeoyante, comme un rubis. Mon regard suit son bras, se hausse jusqu’à son épaule, escalade son cou et rejoint deux yeux bruns. D’un timide mouvement de la tête, je le remercie, entrepends, maladroit et empressé, de ramasser et d’ordonner ces papiers. Et mes doigts gauche effleure sa main. Une agréable sensation, légèrement rêche, une peau un peu sèche, mais un toucher plaisant, déjà un souvenir séduisant. Une seconde, je la frôle et la puissance de cet éphémère contact me brûle un instant puis se métamorphose en un choc électrique qui parcourt mon corps, me paralyse, et plonge mon encéphale dans une merveilleuse léthargie, ressassant encore et encore cette demie-caresse, déjà passé, même pas achevé. Effleurement éphémère, frôlement fugitif, et nous retirons nos mains. Il me rend les dernières feuilles, je les attrape, le remercie d’une voix inaudible, tourne le dos et m’éloigne. Dans la porte vitrée, son image me salue, de cette main touchée, hésitante. Je pars, le souvenir de ce moment suave gravé au fond de mon crâne, ce contact délicat au bout des doigts qui me picote…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s