Textes

Voici l’ensemble des textes publiés, classés par ordre alphabétique :
  • Abandon (L’) : Une maison, des souvenirs, un retour aux sources. Une poésie de l’urbex.
  • Autre Face (L’) : Quand trois enfants s’enfuient chercher de l’aide, nous parvenons à une réécriture de conte.
  • Bal (Le) : Lors d’une fête mondaine, des hommes préparent la guerre, en toute impunité.
  • Clos : Femme martyr, l’héroïne doit se sauver d’une situation close.
  • Communication : Monsieur Blow, scientifique, ingénieur, expérimente la communication médiumnique.
  • Croquis N1 / N2 / N3Quelques lignes, quelques mots, pour esquisser un univers.
  • Déclaration : D’un déjeuner tranquille en bonne compagnie, Hugo va assister au triomphe du chaos.
  • Dernière soirée : Un homme, seul, dans une boîte de nuit, essayant, presque désespérément, d’avoir un contact.
  • Discours : Entre politique imaginaire, complotisme et réalisme, un discours de haine.
  • Drame : Lorsque un homme s’oppose à un autre, cache et dévoile ses secrets, un drame se dessine.
  • Échos : L’histoire d’un amour bien possiblement manqué.
  • Errants : Un départ précipité vers l’inconnu par rejet de l’autre, le début d’un amour en fuite.
  • Éternels : Le récit éternel de l’amour.
  • Expérience (L’) : Un mélange de rêve et de réalité, pour expérimenter et démêler les deux.
  • Genèse : La création du monde à travers une mythologie réutilisée.
  • Hors-la-Loi : Une histoire d’amour impossible, condamné par la loi, par le rejet de l’autre.
  • Jugement : Une histoire de procès, une histoire d’amour.
  • Logique : L’horrible mécanique d’une pensée dévoilé, jusqu’à un certain dégoût, une certaine absurdité.
  • Loi économique : Dans la même veine que discours, un monde dirigé par l’argent et les bénéfices.
  • Noyé (Femme Fatale) : Le désespoir d’une femme trahie qui n’a qu’une solution fatale pour survivre.
  • Orage : Problèmes écologique, politique et métaphores se mêlent pour former un événement chaotique.
  • Palier : L’amélioration constante est au centre de ce texte.
  • Pétrole Brut : L’apologie de ce liquide omniprésent, existentiel, presque essentiel.
  • Repas (Le) : Sombre histoire, triste illusion dans un décor de ruines d’automne.
  • Réseaux : Une narration amoureuse d’un amour arrêté.
  • Sanatorium (Le) : Malade, le personnage principal de ce texte recherche une liberté disparue.
  • Soif (La) : Poème.
  • Traque (La) : Étrange et mystérieux, « Je » chemine dans un univers urbain jusqu’à prendre conscience d’être une proie.
  • Usine (L’) : Poème en prose contant l’exercice de deux ouvriers.
  • Voix (Ma) : Une absurdité, une peur, une perte jusqu’à l’irréparable.
Publicités